Montpellier Cuba Solidarité

L’association a été fondée en 2001, par Bernard Foulquié. Elle a le soutien des collectivités territoriales, en particulier celui de la mairie de Montpellier qui lui a octroyé un bureau, en 2008, dans le nouveau bâtiment de l’Espace Jacques 1er d’Aragon - L’association y tient des permanences, le jeudi de 16 à 18h, et reçoit sur rendez-vous. Nos actions : -activités culturelles autour du cinéma, de la peinture... -Solidarité concrète avec le peuple cubain (envoi de médicaments, de matériels divers...) et solidarité concrète sur place à travers les "brigades". -Accueil des Cubains venus effectuer des stages dans notre région (Inra, Cirad, Iufm...) -Accueil des amis de l’association séjournant à Cuba (casas particulares) -Echanges culturels et professionnels (Médecine, éducation, cinéma...) Montpellier Cuba Solidarité 117 rue des Etats Généraux 34000 Montpellier Tel : 04 67 84 40 99 Courriel : mtpcubasol@hotmail.fr

25ème anniversaire de la Télévision Serrana

  La Télévision Serrana vient de célébrer, le 15 janvier, le 25ème anniversaire de sa fondation, dans le petit village de San Pablo de Yao (Granma), en présence d'amis venus d'Amérique latine, des Etats-Unis, d'Espagne, de France. D'émouvantes rencontres ont eu lieu avec les membres fondateurs de l'institution, Daniel Diez, Waldo Ramirez, Rigoberto Jimenez, Iriano Pupo Serrano, et avec les personnages "historiques" de la communauté de San Pablo.
  La TV Serrana a été conçue comme "un projet communautaire destiné à refléter et à défendre l'identité, les valeurs humaines et la culture des habitants de la Sierra Maestra". Cette institution exemplaire dépend de l'Institut Cubain de la Radio Télévision (ICRT). 
  Pour l'occasion, la Télévision Serrana a fait peu neuve : rénovation des habitations, construction de trois bureaux sur le toit principal, agrandissement de la cuisine, création d'un amphithéâtre sous le belvédère.




Figures historiques de San Pablo

Edilberto témoigne
     Des comédiens de la compagnie théâtrale Elementos de Cumanayagua, ont proposé des animations pour le plus grand plaisir des écoliers et de leurs parents.




Les statues vivantes (Compagnie Elementos)



Succès de la manifestation de solidarité

  Samedi 2 décembre, la manifestation de solidarité avec le peuple cubain après le passage d'Irma a connu un beau succès. La mairie de Montpellier avait mis à notre disposition, à titre gratuit,  l'espace Jacques 1er d'Aragon. De nombreux musiciens et salseros sont venus spontanément et bénévolement  animer la soirée. Qu'ils en soient ici remerciés. Et les amis de l'association ont fait preuve d'une belle générosité. Le bénéfice de la soirée sera intégralement versé sur le compte cubain ouvert après le passage du cyclone.
Mamita Bombon avec Jean-Michel Claveria (Conjunto Mezclao)

Hani et (entre autres) ses amis de Salsalune

C'est parti, avec Claudine Giral !

Sur le stand de l'artisanat

Au stade Latinoamericano de La Havane

  Bel après-midi dans ce stade mythique de La Havane : 50 000 places ! L'équipe des Industriales recevait ce jour-là Guantanamo. Nous avons pu visiter les installations, une heure avant la rencontre, guidés par nos amis Aurelio Prieto Aleman, journaliste sportif à Cubavision et Telerebelde, et par Francisco Delgado de Radio Metropolitana. 

Aurelio et Francisco dans le hall d'honneur

Cuba, pays de champions

Avec Aurelio, sur le terrain


Avec Alexander Malleta, joueur vedette.


Les Industriales à l'échauffement

L'indispensable conga!

Fête des Solidarités au Martinet

  Pour la troisième année consécutive, l'association Montpellier Cuba Solidarité était présente au Martinet, petit village minier près d'Alès, dans le Gard, à l'occasion de la Fête des Solidarités, samedi 19 août.
  Au programme de cette belle journée : 12h. Repas cévenol, 15h. Débat sur l'économie sociale et solidaire en présence de représentants de SCOP TI, Société coopérative ouvrière provençale de thés et infusions ( ex Fralib). 19h. Concerts.


Une représentante de l'ambassade de Cuba à Montpellier

 (Par Jean-Michel Gramond)
   Madame Yurielkys Sarduy, première secrétaire à l'ambassade de Cuba en charge des affaires politiques a répondu favorablement à notre invitation. Elle a profité de sa venue à Montpellier, le 23 mars,  pour visiter le centre historique, le musée Fabre où une visite guidée  avait été réservée à son intention par la municipalité. Elle a été reçue en fin d'après-midi par M. Bernard Travier, vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, avant d'assister à l'assemblée générale ordinaire de l'association Montpellier Cuba Solidarité. Madame Sarduy, à l'issue de l'AG, bien voulu apporter des éclairages sur l'actualité cubaine. Elle a en particulier abordé les points suivants :
  • Les difficultés d’approvisionnement rencontrées par Cuba en raison du blocus toujours en vigueur.
  • La situation au Venezuela qui rend les accords problématiques avec Cuba : moins de la moitié du pétrole attendu est actuellement livrée.
  • La volonté de développer les énergies renouvelables. Mais le coût est important.
  • L’attente d’investissements étrangers. Point capital pour l’économie cubaine.
  • La volonté de poursuivre la politique actuelle, exemplaire, en matière de santé.
  • Le développement des activités « non estatales » ( secteur privé) : elle représentent désormais 10% du PIB.
  • La sécheresse très grave qui sévit actuellement à Cuba. Elle est source de très vives inquiétudes en ce qui concerne notamment le secteur agricole.
Avec Bernard Travier, à Montpellier Métropole

Bref exposé à l'issue de l'AG


Visite du centre historique

Hommage à José Marti

Lecture d'un poème de José Marti

  

Souvenirs de la Biennale 2006



(Par Jean-Michel Gramond)

  L'exposition avait pris place dans le très beau couvent Santa Clara, dans Habana Vieja. Elle a, l'année suivante été présentée dans plusieurs capitales européennes et à Paris, au Grand Palais. Francis Marmande en a rendu compte, dans le Monde du 19 juillet 2007 :
  "Cinquante plasticiens, vivant à Cuba, émigrés ou exilés, viennent de transformer ensemble cinquante frigos réformés des années 1950. La présentation drôle, troublante, sexy, kitsch, jamais compassionnelle - la compassion n'est qu'un éternuement d'Occidental -, va jusqu'au 29 juillet. Que deviennent les frigos après leur remplacement par moins gourmands qu'eux (des frigos chinois) ? Que racontent les frigos de l'île de Cuba ? La dépouille, la débrouille, le luxe, la misère, le sida, le sexe gai, la joie de vivre, la vie tout court.
   Les Cubains rient de tout, racontent en frigos l'histoire de l'île. Allons-y : cette exposition est réjouissante, agressive avec sensualité, cubaine en diable".
Confessionnal


"On entre par un bout du Malecon"


"

Un General Electric avec ses trois médailles

Fontaine femme (Osneldo Garcia)